Published on juillet 9th, 2016 | by Bulladmin

[Critique] Underwater


Titre : Underwater
Auteur : Urushibara Yuki
Éditeur : Ki-oon
Genre : Seinen – Tranche de vie / Fantastique
Etat de la série : Terminée
Nombre de volumes sortis : 2
Nombre total de volumes prévus : 2
Date de la première parution : 14/01/2016
Prix : 15 euros
Anime existant : Non

Après Mushishi, U.Yuki revient avec une nouvelle aventure onirique !


 Histoire


Une canicule sans précédent frappe le Japon, obligeant les autorités à mettre en place des restrictions d’eau. La jeune Chinami, en cours de sport, va être victime de cette canicule, en perdant soudainement conscience. A son réveil, elle découvre les berges d’une rivière à l’eau cristalline, dans un village où il semble pleuvoir en permanence. Quel est ce village ? pourquoi n’y a t-il personne ? Chinami va découvrir que son histoire est intimement lié a celle de ce mystérieux village.


 Extrait !



 Critique Flash !


[La critique se base sur 2 volumes ]

Après un Mushishi très apprécié des amateurs du genre, Urushibara Yuki nous invite a plonger dans ce nouveau voyage onirique : Underwater.
Fervent admirateur du Voyage de Chihiro et de certains animes comme Air TV, je remplissais donc toutes les conditions pour apprécier ce nouveau récit à sa juste valeur.

De plus, à défaut de déborder d’originalité, Underwater pouvait se prévaloir de certaines qualités  pour captiver le lectorat !

fort2 by .

Une belle histoire, emprunt de poésie, racontée avec un certain savoir faire, et l’expérience tirée de Mushishi.

Ça aurait pu être vite mou et pénible à suivre, mais il n’en est rien : il y a suffisamment de matière pour maintenir l’intérêt du lecteur.

Une édition sympa, pas exempt de défauts, mais qui en jette pas mal, avec un grand format, et une couverture en relief pour simuler de l’eau. Dommage que le papier soit si fin.

Le gros risque avec ces œuvres dites « oniriques » et somme toute assez contemplatives, c’est que les avis nuancés sont rares : soit on a complètement été transporté par l’univers, soit  au contraire, on est resté totalement imperméable, et de fait, une grande partie de l’intérêt du mangas passe à la trappe. Notre ressenti s’en trouve considérablement altéré, et bien différent de celui qui a pu réellement s’imprégner de l’expérience proposée.
Ce risque est considérablement augmenté quand le récit est ponctué par des lacunes qui viennent régulièrement vous sortir de cet univers dans lequel vous avez déjà bien du mal à entrer.

faibles by .

Le dessin est vraiment très faible. Dès que le plan est éloigné, les personnages se transforment en caricatures, les encrages sont assez mauvais, et même la pluie et l’eau ( éléments principaux du mangas pour rappel ) sont mal retranscrits.

Les flashback sont rarement bien amenés. On a parfois du mal à distinguer ce qui est du passé, et ce qui est du présent.

Tous les personnages se ressemblent. Mais vraiment. J’ai du revenir un nombre incalculable de fois en arrière pour bien re-situer qui pouvait bien parler.

Ça manque d’un grain de folie, d’une nouvelle idée, de folklore, bref, de ce quelque chose qui vous donne l’impression de véritablement voyager.

Finalement, rien de vraiment original dans ces deux volumes. On a déjà vu ce genre d’histoire, et on en verra très certainement encore beaucoup. Underwater manque cruellement d’identité.

Vous l’aurez compris, je fais parti de ceux qui sont resté insensible à l’univers proposé par Urushibara Yuki. Difficile pour moi d’entrer dans cet univers, quand tout semble vous freiner dans la fluidité de votre lecture. Je ne retiens malheureusement que peu de choses de cette lecture, un moment tout juste agréable, rien de plus.

On pourra me reprocher de ne pas avoir saisi toutes les subtilités de l’oeuvre ( le village est le vrai protagoniste, la symbolique du barrage, etc etc… ), ou de ne pas avoir la sensibilité requise pour apprécier ce type d’oeuvre, quoi qu’il en soit, je n’arrive pas a vous conseiller Underwater.

Dommage, le potentiel était pourtant là.


 Faut-il l’acheter ? 


Underwater n’est pas foncièrement mauvais, mais il existe -selon moi- bien mieux dans le même genre. Difficile dans  ces conditions de vous recommander l’achat…Préférez l’emprunt si vous ne voulez prendre aucun risque, d’autant plus que les 2 volumes sont relativement chers.

emprunter

 

[Critique] Underwater Bulladmin

Critique - Underwater

Dessin - 34%
Scénario - 60%
Personnages - 70%
Edition - 70%

Conclusion : Pas une bonne lecture, mais pas une mauvaise non plus. Underwater n'apporte rien de bien nouveau au genre. Me concernant, je n'en retiens pas grand chose, tout juste une aventure sympa, qui ne mérite probablement pas l'achat en neuf.

58%

Lecture anecdotique...


User Rating: 0 (0 votes)


About the Author

Amateur et acheteur compulsif de mangas, BDs, comics, et plus globalement, de tout ce qui peut se lire.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑