Nouveautés storage-tome-01-prew by .

Published on octobre 6th, 2017 | by Bulladmin

0

[Pre-Shot] Storage – Tome 01


Titre : Storage
Auteur : ANDO Jirô
Éditeur : Komikku
Genre : Seinen – Thriller
Etat de la série : En cours
Nombre de volumes sortis : 1
Nombre total de volumes prévus : 2
Date de la première parution : 31/08/2017
Rythme de parution : //
Prix : 7,90 euros
Anime existant : Non

Non disponible en occasion

La mémoire dans les yeux !


 Histoire


En 2019, un an avant les Jeux olympiques, une série de meurtres mystérieux met les nerfs de la police de Tokyo à rude épreuve. Des corps calcinés sont retrouvés et il leur manque à tous le globe oculaire gauche. L’inspecteur Aoba qui fait partie de la première division d’investigation est chargé de l’enquête. Il va alors recevoir une aide inattendue en la personne d’Hitomi Tachibana qui est à la tête d’une unité secrète et spéciale, l’EIMO (équipe d’investigation par mémoire oculaire). Grâce à une nouvelle technologie très avancée, celle-ci est capable d’analyser la mémoire oculaire des personnes vivantes ou mortes depuis peu. Avec ces informations cruciales, l’enquête va alors prendre une direction très surprenante pour Aoba, puisqu’elle va l’impliquer personnellement…


 Extrait !



 Critique Flash !


[La critique se base sur le tome 1  ]

Manga d’anticipation, Storage est un titre publié chez Komikku et terminé en deux tomes, que l’on doit à ANDO Jirô, auteur quasiment inconnu jusqu’alors.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce dernier avait toutes les cartes en main pour réussir : un scénario original et intriguant, un dessin propre, et un aspect glauque qui n’est pas pour me déplaire.
Mais alors pourquoi ? pourquoi un tel raté ? Essayons d’y voir plus clair…

 

fort2 by .

Le concept de la « mémoire oculaire » est vraiment séduisant. D’ailleurs, c’est en grande partie pour ça qu’on achète Storage. L’idée de résoudre des enquêtes criminelles avec ce principe était particulièrement alléchante.

Un coup de crayon qui n’est pas sans rappeler celui d’Obata, la rigueur et la constance en moins. Je pense notamment à Hitomi, personnage avec lequel on ressent bien l’influence du dessinateur de Death Note.

Certaines pages – trop rares- bénéficient d’une mise en page soignée, et particulièrement dynamique.

On sent véritablement l’envie de l’auteur. L’envie de faire les choses bien, au risque d’en faire trop.

En ayant trouvé un concept intéressant, ANDO Jirô avait pourtant fait le plus dur. Il y a bien quelques bonnes idées ici et là, mais qui sont bien vite balayées par de nombreux problèmes…

 

faibles by .

 Quelle narration décousue et pénible à suivre… Ca manque de fluidité, tantôt à cause de facilités scénaristiques, tantôt à cause de raccourcis assez rudes. On décroche vite du scénario qui aurait pourtant pu être intéressant.

Tout va très vite. 

Le concept de mémoire occulaire n’est finalement pas bien exploité. Ca pouvait donner lieu à un thriller comme Minority report, ou encore Seven, mais en fait non. On se croirait surtout dans un épisode de NCIS au rabais…

Bourré de bonnes intentions, Storage se prend finalement les pieds dans le tapis assez rapidement. C’est mal écrit, pénible à suivre, et d’un ennui qu’on ne pensait pas possible avec un tel concept.
Bref, on tourne la dernière page sans regret, avec la certitude de ne pas y revenir.


 Faut-il l’acheter ? 


C’est bien tenté, mais non. Storage nous rappel qu’un bon concept ne suffit pas à faire un bon manga. On garde donc nos deniers, et on recale en bonne et due forme.

recale by .


About the Author

Amateur et acheteur compulsif de mangas, BDs, comics, et plus globalement, de tout ce qui peut se lire.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑