Published on juillet 7th, 2017 | by Bulladmin

[Critique] La cité de l’Arche


Titre : La cité de l’Arche
Dessinateur  : BOISCOMMUN Olivier
Scénariste: BOISCOMMUN Olivier
Éditeur : Glénat
Genre : Science Fiction
Etat de la série : Terminée
Nombre de volumes sortis : 3
Date de la première parution : 07/04/2010
Prix : 13,90 euros
 
Les trois tomes constituent le premier cycle
Non disponible en occasion

 


 Histoire


Les murs ont été construits depuis tellement longtemps… Il y a bien des générations que la notion d’extérieur a été perdue pour les habitants de la Ville Lumière. La vie y est devenue sombre et oppressante. Mais un espoir subsiste…Il y a bien longtemps, une rumeur est née. Depuis, elle grandit chaque jour un peu plus. Elle dit qu’un homme, le passeur, trouvera la voie qui mène à la porte de lumière, et qu’il guidera les habitants de la ville jusqu’à cette Cité où les hommes et les femmes vivront ensemble en harmonie. Aujourd’hui cette rumeur n’en est plus une, elle est devenue une légende. Celle de la Cité de l’Arche…


 Extrait !



 Critique Flash !


[La critique se base sur les 3 tomes]

Source d’inspiration presque intarissable, Paris est une nouvelle fois au cœur d’un scénario, celui d’Olivier BOISCOMMUN. Avec La Cité de L’Arche, l’auteur ( à la fois scénariste et dessinateur ), nous invite à découvrir une capitale méconnaissable, rongée par la dictature et la désolation.
Dans une ambiance sépia, presque rétro, ou les influences semblent nombreuses, le lecteur va suivre Anathaël, un jeune garçon à la destinée exceptionnelle, guidé par une mystérieuse prophétie.

 

fort2 by .

 Sans être époustouflant, le dessin a le mérite d’être clair et fluide. Le côté sépia fonctionne parfaitement avec l’univers Post-Apo.

3 tomes maîtrisés, sans véritable fausse note. Tout au plus quelques maladresses dans le rythme.

Un final convaincant, même si on peut le deviner assez tôt dans l’histoire, pour les plus attentifs d’entre vous.

Un mélange des genres intéressant. Steampunk, Post Apo, SF, et même une pointe de fantastiques. Les influences sont nombreuses et variées.

Histoire somme toute sympathique, La Cité de l’Arche est assurément une réussite. L’univers proposé par l’auteur est convaincant, les personnages charismatiques, et quelques traits d’humour viennent ponctuellement, agrémenter le récit.

 

faibles by .

  Certaines idées un peu vite abandonnées. Peut être la conséquence d’avoir condensé son scénario en 3 tomes au lieu des 4 initialement prévu ?

 Malgré toute la bonne volonté de l’auteur pour rendre son récit plus mature, on sent qu »il est avant tout orienté pour un public assez jeune. En soit, ce n’est pas un défaut, mais il vaut mieux le savoir.

L’ensemble manque d’impact. La Cité de l’Arche fait partie de ces œuvres qu’on prend plaisir à lire, mais qui pour une raison assez mystérieuse, est assez vite oubliée.

 Quel dommage de proposer un univers aussi intéressant, et de ne pas lui consacrer davantage de place. Ça manque d’illustrations en double page, de plans larges, et plus généralement, de cases illustratives plus que narratives.

Beaucoup de questions restent sans réponses…

Bilan mitigé pour La Cité de l’Arche, qui se retrouve bien à l’étroit dans ces 3 volumes. Un premier cycle convaincant, mais qui aurait pu faire bien mieux. Quoi qu’il en soit, ça reste divertissant. N’est-ce pas là le plus important ? 

 


 Faut-il l’acheter ? 


La Cité de l’Arche est une bonne BD, ni plus ni moins. Plaisante à la lecture, mais pas indispensable pour autant, c’est un excellent choix d’emprunt dans une médiathèque, ou d’achat en occasion. On regrettera que l’histoire soit assez vite oubliée une fois la dernière page tournée.

[Critique] La cité de l’Arche Bulladmin

La Cité de l'Arche

Dessin - 78%
Scénario - 68%
Personnages - 70%
Editions - 80%

Conclusion : BD post apo parfaite pour s'initier au genre, La cité de l'Arche se destine avant tout a un jeune lectorat. Les autres passeront un moment sympathique, mais vite oublié.

74%

Bonne-Nouvelle !


User Rating: 0 (0 votes)


About the Author

Amateur et acheteur compulsif de mangas, BDs, comics, et plus globalement, de tout ce qui peut se lire.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑